Présentation Génerale

Allez revivre les grands moments ainsi que les cours de l’édition 2012!Documents et supports 2012
See the english version of the informations that you need English Version
 

Contexte :

L’étude des grandes fonctions cellulaires, telles que l’expression du génome, le trafic membranaire, la signalisation, la mobilité des cellules et leur organisation dans les tissus, nécessite de localiser, mesurer et quantifier en cellule vivante, à l’échelle nanoscopique et microscopique, les interactions entre molécules d’intérêt (protéines, acides nucléiques, lipides, ions) ainsi que leurs dynamiques. Ces mécanismes conditionnent le fonctionnement normal et pathologique d’un organisme, et sont donc étudiés aussi bien au cours d’études fondamentales que dans tous les domaines de la recherche biomédicale. La localisation dynamique de ces événements moléculaires au sein de cellules isolées et de tissus vivants, leur mesure et leur quantification sont essentiellement basées sur de nouvelles techniques de microscopie photonique. Les potentialités de ces techniques ont été démultipliées par les nouveaux outils de génie génétique (techniques de fusion à des protéines fluorescentes, ARN interférents,…) et par des approches innovantes en bioinformatique (analyse et modélisation). Parce qu’elles sont à la fois peu invasives, temporellement et spatialement résolutives et porteuses d’informations détaillées à l’échelon moléculaire, les techniques de biophotonique jouent aujourd’hui un rôle essentiel dans l’analyse dynamique des grandes fonctions cellulaires. Depuis sa création, le GDR 2588 a largement fédéré, accompagné et dynamisé, le domaine de l’imagerie cellulaire et tissulaire, et notamment en imagerie de fluorescence. Il a permis de rassembler et former une large communauté interdisciplinaire grâce à la mise en place de groupes de travail, de journées thématiques et de l’école thématique MiFoBio (Microscopie Fonctionnelle en Biologie) depuis 2004.

Caractéristiques :

MiFoBio est une école pluridisciplinaire, ayant pour vocation d’apporter un socle commun de connaissance et savoir-faire, dans le but de développer de nouvelles modalités d’observation et de compréhension du vivant. La microscopie ainsi que les techniques de photomanipulation in-vivo (l’optogénétique notamment) constituent le cœur de l’activité de cette école. Mais la mise en œuvre de ces techniques puis leur exploitation pour analyser l’organisation dynamique du vivant nécessitent le couplage d’un ensemble complet de savoir-faire : la chimie pour la synthèse de sondes moléculaires, l’optique, la physique pour le développement de l’instrumentation et des sources lumineuses, l’informatique pour l’acquisition, l’analyse et le stockage des images, et enfin des méthodes de modélisation et d’interprétation de ces mesures.

Dans un tel domaine interdisciplinaire exploitant un ensemble de technologies en émergence, il semblait propice de proposer une formation qui permette de coupler les approches théoriques et expérimentales. Ce point explique probablement le succès de l’école MiFoBio mise en œuvre par le GDR2588 depuis 2004, avec un parc instrumental exceptionnel supportant un ensemble d’ateliers animés par les participants eux-mêmes. Plus de 70 ateliers différents concerneront les technologies les plus évoluées du domaine (ultra-haute résolution, feuille de lumière, optique adaptative, optique non linéaire, microscopie corrélative,…). Il s’agit de mettre en place un véritable laboratoire interdisciplinaire temporaire, qui offre aux participants une vision complète qui va de la question biologique à l’exploitation de l’image en passant évidemment par l’instrument, et allant jusqu’à la modélisation et l’analyse automatisée. Cette démarche se fait à tous les niveaux, et se décline en fonction du métier ou du projet de chaque participant, tout comme dans un laboratoire permanent.

 

Public concerné :

Cette école organisée par les membres du GDR2588, touche un public beaucoup plus large à travers des appels vers d’autres organismes (CEA, INSERM, INRIA, universités, …) et sociétés savantes. Tout chercheur, enseignant chercheur, ingénieur, post-doc ou doctorant des différentes disciplines participant au développement ou à la mise en œuvre des outils de la microscopie fonctionnelle, est le bienvenu (sous réserve du nombre de places disponibles !).

 

logo2014mivlogo_FBImaging_final2